Le moulouktani réchauffe les coeurs


une belle soupe appétissante

On mange quoi ce soir ? Enn bon moulouktani poul, ek enn satini pom damour bien for !

C’est le genre de choses qu’on aime entendre après une longue et dure journée de travail. Un peu considéré comme le cousin du halim, le moulouktani est une soupe généreuse, épaisse et absolument savoureuse que les familles mauriciennes dégustent avec du riz basmati ou des rotis.

Mulligawtany pour les British

Alors que ce plat était à la base végétarien, aujourd’hui on l’agrémente de poulet, de poisson ou encore d’agneau. À noter que le moulouktani a vu le jour en Inde, lorsque le pays était encore sous la domination britannique. D’ailleurs, le plat a aussi existé à Londres, où il était connu sous le nom de mulligawtany – une fusion des mots tamouls “milagu” (poivre) et “tanni” (eau), ce qui signifie donc “eau poivrée”.

Le moulouktani veg

À l’époque, il s’agissait d’une simple soupe à base de dholl – produit très prisé par les Indiens. Mais très vite, c’est devenu un plat phare des colonisateurs britanniques, qui n’ont pas su résister à cette soupe riche en saveurs. Le terme moulouktani est donc dérivé de mulligawtany.

Parfait pour combattre le froid

Bien qu’il n’y ait pas de saison officielle pour le moulouktani, on l’apprécie encore mieux en hiver (comme toutes les soupes d’ailleurs !). Le mélange d’épices réchauffe le corps mieux que n’importe quel Whiskey !

Recette de moulouktani

Si vous êtes d’humeur à vous essayer à cette recette tellement délicieuse, voici la recette :

Portions1 portion
 200 g de dholl
 6 morceaux de poulet (des cuisses de préférence)
 3 pommes d'amour
 2 gros oignons hachés
 1 tbsp de pâte d’ail et de gingembre
 1 tbsp de safran
 1 tsp de tilani
 1 tbsp de tamarin en pâte
  thym, cotomili, feuilles de caripoulé
  Huile
  Sel et poivre
 Pâte de piment

Start Timer

1

Laisser tremper le dholl pendant au moins 30 minutes.

2

Pendant ce temps, faire cuire le poulet dans un peu d’huile et réserver.

3

Faire cuire le dholl à la cocotte minute pendant environ 20 minutes.

4

Faire revenir dans un peu d'huile 1 oignon haché, la moitié de la pâte d’ail et de gingembre et 1 pomme d’amour coupée en morceaux.

5

Ajouter le dholl. Saler et poivrer. Laisser cuire environ 10 minutes à feu doux.
Mixer le tout et réserver.

6

Faire revenir l'autre oignon haché et l’autre moitié de la pâte d’ail et de gingembre dans de l’huile.

7

Ajouter les 2 pommes d'amour coupées et laisser cuire 10 minutes à petit feu.

8

Incorporer le safran, le tilani, le tamarin, le thym haché, les feuilles de caripoulé et laisser mijoter.

9

Après une quinzaine de minutes, verser le poulet et le dholl mixé.

10

Ajouter de l'eau (optez pour la consistance de votre choix). Rectifier le goût.

11

Laisser cuire à petit feu pendant une demi-heure et parsemer de cotomili après cuisson.

Ingrédients

 200 g de dholl
 6 morceaux de poulet (des cuisses de préférence)
 3 pommes d'amour
 2 gros oignons hachés
 1 tbsp de pâte d’ail et de gingembre
 1 tbsp de safran
 1 tsp de tilani
 1 tbsp de tamarin en pâte
  thym, cotomili, feuilles de caripoulé
  Huile
  Sel et poivre
 Pâte de piment

Instructions

1

Laisser tremper le dholl pendant au moins 30 minutes.

2

Pendant ce temps, faire cuire le poulet dans un peu d’huile et réserver.

3

Faire cuire le dholl à la cocotte minute pendant environ 20 minutes.

4

Faire revenir dans un peu d'huile 1 oignon haché, la moitié de la pâte d’ail et de gingembre et 1 pomme d’amour coupée en morceaux.

5

Ajouter le dholl. Saler et poivrer. Laisser cuire environ 10 minutes à feu doux.
Mixer le tout et réserver.

6

Faire revenir l'autre oignon haché et l’autre moitié de la pâte d’ail et de gingembre dans de l’huile.

7

Ajouter les 2 pommes d'amour coupées et laisser cuire 10 minutes à petit feu.

8

Incorporer le safran, le tilani, le tamarin, le thym haché, les feuilles de caripoulé et laisser mijoter.

9

Après une quinzaine de minutes, verser le poulet et le dholl mixé.

10

Ajouter de l'eau (optez pour la consistance de votre choix). Rectifier le goût.

11

Laisser cuire à petit feu pendant une demi-heure et parsemer de cotomili après cuisson.

Previous La mandarine : une source de vitamines dans nos vergers
Next Le château de Labourdonnais : un engagement à l’excellence

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *