Le halim, cette délicieuse soupe qui nous ressemble


Le halim est une soupe riche et délicieuse

Le halim est une soupe épaisse avec de la viande et se déguste savoureusement avec une baguette française !

Ça y est, l’hiver pointe déjà le bout de son nez et vous êtes nombreux à chercher des idées de recette pour vous réchauffer! De toutes les soupes que nous avons mangées chez Tasting Mauritius, le halim se présente comme la star des plats chauds à Maurice.

La soupe mauricienne qui réconforte

Parfumé à souhait, fumant et simple à préparer, le halim a le don de nous réchauffer le corps et le coeur. C’est le parfait comfort food du Mauricien. Pour les malheureux qui n’ont pas encore eu la chance de goûter à ce délicieux potage, le halim est fait à base de blé, de viande, de grains secs et de beaucoup d’épices. Il est préparé à petit feu, ce qui lui donne une texture épaisse et riche, avec de petits morceaux de viande tendre et fondante. Pas étonnant que ce soit aussi goûteux et réconfortant…

Le halim mauricien, une version améliorée

L’on raconte que cette soupe est originaire d’Inde et du Moyen-Orient ; c’est un plat que mangeaient les Musulmans pendant le Ramadan. Cela dit, à Maurice, le halim a été réadapté aux habitudes alimentaires locales. On le déguste avec le pain maison (ou la baguette) et on l’agrémente avec des épices bien locales, de la ciboulette, star de la cuisine sino-mauricienne, et parfois avec un peu de vinaigre. Bref, un vrai bouillon de culture!

Un élément phare de la street food mauricienne

Ne vous étonnez pas si vous apercevez des écoliers, des ouvriers ou encore des officiers de bureaux en bordure de route, la tête plongée dans de petits bols fumants le midi ou dans la soirée. Ils sont simplement en train de déguster leur halim so so. Plat incontournable de la street food mauricienne, le halim transcende toutes les barrières sociales et temporelles, afin de régaler petits et grands, pour vraiment pas cher.

Contrairement à il y a une dizaine d’années, le halim s’invite aussi dans les Food courts des grandes surfaces, voire dans certains restaurants spécialisés dans la cuisine locale, pour ceux qui préfèrent apprécier leur petite soupe épicée confortablement installé.

Previous Les goûts de Maurice à l’honneur pour la Fête du Pain
Next Litti, une galette mauricienne oubliée

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.